Accueil Les programmes Le programme de développement rural L'Europe s'engage en Auvergne avec le FEADER

Le programme de développement rural

Le Programme de Développement Rural Hexagonal

Le Programme de Développement Rural Hexagonal est un programme national financé par le fonds européen agricole et de développement rural (FEADER) pour la période 2007-2013. Il a été validé le 19 juillet 2007 par la Commission européenne.

Une déclinaison en région de ce programme a été effectuée, sous forme d'un Document Régional de Développement Rural (DRDR). Le DRDR de l'Auvergne a été approuvé par le Ministère de l'Agriculture le 27 décembre 2007.

Environnement de qualité, identité patrimoniale forte, culture industrielle, potentiel de recherche reconnu, agriculture diversifiée, peuplements forestiers arrivant à maturité : autant d'atouts que la région Auvergne doit valoriser et sur lesquels elle doit s'appuyer afin d'être plus attractive.

 

Sur ce site vous pouvez également consulter concernant ce programme:

la liste des documents relatifs au programme (DRDR, programme opérationnel, formulaires, logos...) de l'espace téléchargement

l'état d'avancement financier du programme

 

page mise à jour le 6 septembre 2013


L'Europe s'engage en Auvergne avec le FEADER

Le programme de développement rural Auvergne est décliné en quatre axes

Axe 1 : Amélioration de la compétitivité des secteurs agricoles et sylvicoles

L' Auvergne de par sa configuration géographique et son climat présente une agriculture variée. Si la production herbagère et fourragère représente 80% de la surface agricole utile et explique la prépondérance de l'élevage, le Val d'Allier et la Limagne sont caractérisés par les productions céréalières. La production agricole Auvergnate a acquis une notoriété qui se traduit par de nombreux signes officiels de qualité.

Les boisements occupent quant à eux 26,8 % du territoire auvergnat. Ils sont principalement présents dans le Livradois et sur les monts du Forez pour les conifères et dans les plaines du Bourbonnais et l'Ouest du Cantal pour les feuillus. Le sapin-épicéa, le pin sylvestre et dans une moindre mesure le douglas sont les principales essences résineuses récoltées ; le chêne étant pour les feuillus, l'essence la plus exploitée et, parmi l'ensemble des essences forestières, la plus renommée en Auvergne. Le potentiel de production est important, l'optimisation de sa valorisation en est une priorité.

La dynamique des filières, s'appui sur l'amélioration de l'outil de production tant au niveau des exploitations agricoles et des entreprises de travaux forestiers que des industries de transformation. Le développement agricole et forestier doit par ailleurs pouvoir s'appuyer sur sa capacité de promotion et d'innovation, les pôles de recherche, ainsi que sur la diffusion des connaissances (formation et appui technique).

Dans le cadre des exploitations agricoles et en particulier de l'élevage un effort particulier doit être fait sur les bâtiments d'élevage. En effet outre l'enquête statistique réalisé en 2002 il ressort une attente forte et une attention particulière sur les conditions de travail, la pénibilité dans la conduite des troupeaux.


Axe 2 : Amélioration de l'environnement et de l'espace rural

La région est riche d'un patrimoine naturel remarquable qui lui confère un caractère globalement préservé et authentique. La ressource en eau constitue notamment un enjeu majeur pour l'Auvergne tant sa place y est importante, contribuant fortement à l'attractivité de la région. La préservation de la ressource en eau , tant en quantité qu'en qualité constitue un objectif environnemental fort. Ainsi, la mise en application de la DCEDirective 2000/60/CE du parlement européen et du Conseil du 23 octobre 2000 établissant un cadre pour une politique communautaire de l’eau, appelée directive cadre sur l’eau, et transposé en droit français le 21 avril 2004 (loi n° 2004-338). Elle fixe des objectifs et des échéances, dont le « bon état » écologique des eaux en 2015, et établit une procédure pour les atteindre : réalisation d’un état des lieux, définition d’un programme de surveillance, consultation et participation du public à l’élaboration des plans de gestion du bassin, adoption d’un programme de mesures. qui a débuté de manière concrète par l'élaboration en 2004 d'un état des lieux dans chacun des bassins hydrographiques devra être accompagnée par des mesures agro-environnementales appropriées pour atteindre un bon état qualitatif de l'eau à l'horizon 2015.

L'Auvergne abrite en outre une biodiversité particulièrement riche, tant en espèces animales que végétales. Ce patrimoine, bien préservé dans l'ensemble, constitue un atout à valoriser au sein du réseau NATURA 2000 qui permet de concilier les exigences écologiques des habitats naturels et des espèces avec les activités économiques sociales et culturelles traditionnelles.

Dans un objectif de préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l'air et de l'eau, l'agriculture biologique qui exclut l'usage des produits chimiques de synthèse, constitue un mode de production respectueux de l'environnement qu'il convient d'encourager en poursuivant l'effort de conversion qui représente actuellement près de 30 000 ha pour 520 exploitations.

De même, au vu des évolutions climatiques de ces dernières années, la préservation des peuplements forestiers de montagne à rôle protecteur doit être mieux pris en compte afin de réduire l'intensité et la fréquence des phénomènes dangereux (crues torrentielles, avalanches…).


Axe 3 : Qualité de la vie en milieu rural et diversification de l'économie rurale

Le patrimoine naturel et culturel régional constitue un atout indéniable et contribue au développement territorial. Il représente un potentiel de développement économique qu'il faut valoriser et développer. Les effets induits multiples constituent pour certains territoires des éléments clefs de leur avenir.

C'est à partir de ces constats que l'axe 3 du DRDR s'attachera à contribuer au maintien et au développement des activités économiques en zones rurales (promotion du tourisme, amélioration de l'hébergement, des produits…), à favoriser l'emploi dans ces mêmes zones, ainsi qu'à y améliorer la qualité de vie, par la création ou le développement de services de base, l'adaptation et l'amélioration des structures de services - notamment de proximité -, la prise en compte de l'environnement et de la dimension sociale, la diversification des activités des ménages agricoles, ou l'accompagnement à la création d'activités nouvelles au travers de micro-entreprises…

De même, il s'agira d'œuvrer en direction de l'aménagement de l'espace via la gestion, la valorisation et la conservation du patrimoine rural, notamment concernant les sites NATURA 2000, les espaces naturels sensibles, le développement de la filière forêt-bois ou les actions en faveur du pastoralisme, mais aussi la mise en valeur d'éléments culturels patrimoniaux.

Afin de favoriser un développement harmonieux et qualitatif de ces actions, l'axe 3 s'attachera à aider les acteurs du développement rural à s'organiser, en particulier en direction de territoires intégrés et partagés, mais aussi à soutenir la promotion de projets transversaux ou impliquant des partenaires multiples. L'objectif principal est ici de rendre aux territoires leur dynamisme, et donc de favoriser la croissance en zone rurale en aidant les espaces ruraux à s'organiser et à s'adapter aux évolutions auxquelles ils doivent faire face.


Axe 4 : initiative LEADER

LEADER est un programme particulier, intégré dans le programme de développement rural. Il consiste en la définition et la mise en œuvre directe d'un plan de développement par des Groupes d'actions locales (GAL). Une page entière de ce site internet est consacrée à LEADER en Auvergne.

 


Pour plus d'informations sur les modalités de demande de subvention FEADERFonds Européen agricole pour le développement rural

Direction Régionale de l'Agriculture et de la Forêt d'Auvergne
Service Régional de l'Economie Agricole et Forestière
Tel : 04 73 42 16 36
e.mail : srea.draf-auvergne@agriculture.gouv.fr